Constellation familiale

cosmopolite

Pourquoi participer à un atelier de constellation familiale ?

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Jacob Vladimir BALGA et les coanimateurs qui participent depuis plusieurs années aux constellations ne sont pas des praticiens de santé règlementés, et même si certains sont des praticiens règlementés, durant les constellations, il n’y a aucune prétention à soigner quoi ou qui que ce soit.

Si les participants changent quelque chose à leur vie après un atelier, nous ne pouvons savoir s’il s’agit d’une coïncidence, ou de l’action des médicaments qu’ils n’ont pas pris mais qui agissent quand même par la magie du fait qu’ils aient été prescrits.

Et s’il y a une relation de cause à effet entre une constellation et un changement de vie, une évolution du psychisme, nous ne savons pas quelle interaction, quel processus psychique est à l’oeuvre parceque c’est impossible à définir de manière mesurable ou quantifiable.

Voilà, nous voici donc dans les clous, en règle avec les fonctionnaires de l’administration.
+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

Ceci étant dit, JVB pratique la constellation depuis 2002, après la rencontre avec MARLYSE, disciple directe de Bert Hellinger, donc bien avant que ce soit à la mode.
Et la pratique de Jacob Vladimir BALGA, à Paris surtout, et dans le Bordelais, fut intensive durant 10 ans, a raison de 600 à 700 constellations par an.
Bien que JVB ait levé le pied depuis 2010, pour n’en faire que 300 par an, il en est à plus de 7000 constellations (en 12 ans de métier).

Nous avons fait évoluer les constellations selon la méthode DEI, nous sommes maintenant très éloigné de la méthode Hellinger. Selon plusieurs disciples de Helinger qui on suivit nos constallations, nous avons très largement amélioré le concept et l’efficcacité. Nous pouvons donc dire que la façon dont Jacob Vladimir BALGA traite les constellations, c’est de la DEI mise en scène, en psychodrame. Une sorte de mixte entre chamanisme et contact transcendental.

Pour se faire une idée de ce qu’est une deÏ, écoutez les séances en direct avec les auditeurs de la radio.

Mais comme nous ne sommes pas psychothérapeute agréé, et que nous ne voulons pas entrer dans le concept de thérapie, nous dirons que c’est une forme ludique, théâtrale, qui ne sert à rien, ainsi ces messieurs dames du service de protection des populations des prefectures qui gèrent les villes où nous irons oeuvrer, seront rassurés.

Nous partirons donc du principe que dans ce que nous proposons, il ne s’agit que d’ouverture des sens, si l’on veut s’en arrêter là, et d’entrainement à percevoir les non dits, ce qui s’appelle le langage infra verbal.. On peut également aboutir si on le veut, à aller plus loin dans une recherche de soi.

Voici un petit florilège des questions qui peuvent pousser à chercher du sens en atelier pratique de constellation familiale. 

Pourquoi reproduis-je toujours le même schéma relationnel, les mêmes limitations au travail, en couple, ou avec les enfants ? Comment puis-je me débarrasser de ce que mon milieux familial et social m’a légué et qui me gène? Qu’est-ce que mes parents n’ont-ils pas dit sur moi, m’attendaient-ils, m’ont-ils programmé, ou suis-je arrivé comme un cheveu sur la soupe qui les a beaucoup contrariés ? Et sur eux, leur rencontre, voulaient-ils de leur couple , de la famille qu’ils ont créée ? Avec qui suis-je fâché et pourquoi ? Est-ce une reproduction d’un schéma répétitif ? Comment ne plus reproduire cette relation à ce frère ou à cette sœur qui m’a écrasé en tant que cadet, ou que j’ai hai toute mon enfance en tant qu’ainé?

Quel est ce poids inconnu, ce non-dit familial qui me plombe ? Pourquoi me sens-je toujours abandonné, rejeté ? est-ce le manque d’amour de mes parents, est-ce la blessure qui se répète sans cesse, de la foi où je me suis senti abandonné par eux ? D’où vient ce besoin de donner, de me sacrifier ? est-ce pour obtenir de l’amour, de la reconnaissance ? De quoi suis-je vraiment en colère ? Pourquoi fuis-je ? Pourquoi détruis-je mes relations amoureuses, quelles est ma peur derrière cela ? D’où me viens ce besoin de dominer, de contrôler ? Pour me défendre de qui, refouler quelle peur ?

Voici une liste non exhaustive des questions auxquelles répond la constellation familiale, sans faire de psychothérapie selon les méthodes officielles par le personnel agrée par l’État.
Nous le rappelons, nous ne sommes pas psychothérapeutes agréés par l’État. Voilà, nos fesses sont protégées. Continuons !

Qu’est-ce qu’une constellation familiale ?

* une forme de psychologie systémique qui n’est pas enseignée en France au sein du cursus universitaire. La manière dont nous le pratiquons n’est pas une psychothérapie puisque nous n’avons pas d’agrément préfectoral de psychothérapeute. C’est une occupation, un hobby. 
* une des applications de la Gestalt dont il y a 2 écoles, américaine et allemande, l’américaine est évidemment la fille de la gestalt allemande. La constellation familiale est pratiquée en France depuis les années 90 par des disciples directs de BERT HELINGER, qui viennent d’Allemagne faire des we de stage. Ceux qui ont eu une formation l’ont reçue par ce biais. Pour les autres, ils suivent la mode en surfant sur la vague.

Un certain nombre de psychologues réglementés, ou de psychothérapeutes règlementés ou non,  s’y mettent car c’est à la mode. Anne Ancelin Shützenberger qui a écrit le livre « Aie mes aïeux » en 1988, est la théoricienne française de l’idée que l’on est légataire des non-dits familiaux, des souffrances des générations précédentes, que l’on porte les souffrances du grand-père mort à la guerre dont on nous a donné le prénom, ou que l’on n’a pas reçu de l’amour en tant que soi mais pour compenser la perte de l’enfant mort avant nous etc. Pour des raisons d’équité et d’honnêteté intellectuelle il vous est proposé d’aller lire l’article de Géraldine Fabre sur la psychogénéalogie

Pourquoi vous renvoyer à cet article qui rejette la constellation familiale ?

Parce que les scientifiques du cercle zététique remettent en question toutes les sciences humaines, mais pour le faire, ils décrivent les méthodes qu’ils décrient, et pour lors, ils décrivent bien les bases théoriques de la constellation familiale.

Bien évidemment, nous vous proposons ensuite un article scientifique qui ridiculise les positions de Mme Fabre, et du cercle zététique.

Cet article prouve que les souris soumises à un stress lèguent leur stress et les défenses qu’elles ont mises en place, et les symptômes qui en découlent…. à leur descendance, 4 générations apres,  alors même que la descendance ne connaît pas ses ancètres, et que bien evidemment,  elle n’est pas soumise au même milieu stressant.

Donc les scientifiques du cercle zététique qui ne fonctionnent qu’avec leur cerveau gauche, ce qui est une mutilation grave, surtout lorsqu’on a du pouvoir sur autrui, se trompent…. encore une fois.

* La façon dont nous faisons la constellation est d’abord un « self-contact », c’est-à-dire une forme de contact sensoriel avec soi par ses sens. C’est cela la voie royale pour lâcher l’ego et commencer le parcours qui permettra le contact avec le grand SOI, par-delà les illusions de l’ego. Par exemple, une situation m’est proposée, je pourrais me sentir : bien avec cela, mal, tendu, décalé, en accord, pas en accord, ça me semble juste, ça m’énerve, ça m’irrite, ça m’angoisse, ça me coupe la respiration, ouf je respire mieux, ça me dégage le nez ou la gorge, ça m’ouvre les yeux, ça me libère d’un poids, …

Jacob Vladimir a amélioré le concept de la gestalt en y joignant le verbe, et plus particulièrement la d.e.Ï.

La constellation familiale qui est une des applications de la gestalt associée à la psychologie systémique, permet de la façon dont nous le pratiquons, de s’ouvrir au champ de perception humaine. On peut s’en tenir là, mais si l’on veut aller plus loin, il s’agit d’un moyen pour commencer à se comprendre, se connaitre, connaitre l’univers, non pas par l’intellect, mais par une expérience sensorielle et émotionnelle. La seule vérité tangible est celle du corps… Le mental, lui, reste un grand illusioniste. La perception sensorielle elle aussi est illusoire, et parfois très trompeuse, mais le ressenti corporel de nos états émotionnels nous renseigne de manière plus profonde sur ce qui est factice et crée une gêne, ou ce qui est en accord et procure une détente.

La constellation familiale répond à des questions sans passer par l’auto-analyse, le mental et toutes les tergiversations de l’ego. Elle permet de mettre en scène mes protagonistes internes, non connus de moi mais que j’ai intégrés, et dont je (mon être inconscient global) tiens compte pour agir. Ces protagonistes représentent mes sous-personnalités, mes morcellements, mes clivages et autres états névrotiques, ainsi que mes émotions et enjeux non réglés que mes parents ont projeté sur moi (par exemple un jumeau mort, un enfant avorté que je remplace, ou bien un ascendant défunt dont je porte le nom… et le poids sur le dos, …). Lors d’une constellation familiale, ce sont toutes ces facettes qui vont répondre, et ce, par le biais de l’inconscient des autres participants, au gré du placement dans l’espace ainsi que du ressenti commun qui émane de la pièce où l’on se réunit…

Si je ne sens rien au début, les autres sentiront pour m’aider… On dit, lorsqu’une personne entre dans une pièce, que l’atmosphère se glace, ou qu’elle semble déprimée. Nous savons tous sentir les états émotionnels des autres…

À quoi sert la constellation familiale ?

L’un des buts primordiaux de l’ouverture des sens est de s’enraciner et se verticaliser. C’est le seul moyen de ressentir l’Amour qui coule en nous et autour de nous. Se reconnecter à cet état d’être nous met en position de répondre, en chaque acte, à la question essentielle, transpersonnelle :

« Qui suis-je (sans les névroses) ? Que suis-je venu(e) expérimenter (une fois débarrassé(e) des injonctions de mon milieu social et de mes parents) ? Quelle est ma contribution personnelle pour faire évoluer mon être et l’espèce humaine ? »

Comment se déroule une journée de constellation familiale ?

Dans la journée, chaque participant a l’occasion de faire sa constellation familiale. Les visiteurs, eux ne la font pas, mais ils participent à celles des autres.

Entrainement sensoriel

On commence par une concentration rapide et dirigée pour se préparer au travail : percevoir les atmosphères ambiantes, propres au lieu et à nos activités de mise en condition.

Travail avec les quatre éléments et des mises en situation pour amplifier la perception corporelle.

Le groupe de travail, constitué des participants de la journée, aide à résoudre les problèmes familiaux, relationnels, professionnels, les causes psychiques des pathologies, les félures et blessures psychiques. On cesse une constellation lorsqu’on se sent mieux corporellement.

Comment cela se passe ?
Une personne dont c’est le tour choisi parmi les participants ceux qui vont « incarner », « représenter » les membres de sa famille, ou bien sa maladie et ses contradictions, ou encore ses deux amours , ou encore son chef direct au boulot, ou encore un projet qui a du mal à avancer… ! On invitera chaque participant représentant d’un membre de cette famille (ou de cette sous personnalité, ou de ce projet professionnel) à « exprimer ce qui lui vient à l’esprit » et « comment il se sent ». Ce qui est dit est toujours vrai et authentique. Les projections personnelles se discernent très facilement, même pour les débutants.

Une situation nous tend ou nous détend, c’est aussi simple que ça.

Les non-dits familiaux, les rancœurs, les souffrances, les trop d’amour (fusionnel) et les fourvoiements de croyances ou de projets apparaissent. Le participant comprend comment il s’est construit une identité, un comportement ; comment des croyances, des valeurs, se sont imprimées en lui… Et comment l’on porte tous les valises de nos ancêtres, raisons (entre autres) de nos douleurs, maladies, et faiblesses diverses. On nettoie et déprogramme alors ce que l’on peut pour ce jour avec les outils adéquats en fonction du besoin : PNL, DEÏ, EFT, EMDR. Ces noms ne sont que des mots pour ceux qui veulent de la référence. En fait Jacob Vladimir ne pratique rien de tout cela car lorsqu’une méthode est intégrée, on la désintègre, et ce n’est qu’à partir de ce moment qu’elle devient efficiente. Par exemple vous ne savez pas comment vous conduisez un véhicule, votre compétence est devenue inconsciente, et ce n’est qu’à partir de ce moment que vous devenez un conducteur.

Lors d’une journée, chaque participant aura l’occasion de figurer dans les constellations d’autres personnes et ainsi bénéficier d’expériences qui peuvent recouper sa propre histoire.

Travail chamanique(*)

Vient un temps où l’on congratule nos ancêtres, nos fantômes, en les remerciant d’avoir fait le chemin pour que nous puissions être là. On fait passer dans les dimensions supérieures ceux qui en ont besoin. On renvoie à l’univers ce qu’il ne nous incombe pas de porter. On dialogue avec nos ombres et personnages intérieurs, puis on les intègre (ce qui les désintègre). On naît enfin, on dé-fusionne d’avec l’entourage…

(*)

Il n’y a pas besoin de croire en dieu, au karma, à la réincarnation ou d’adhérer à quoi que ce soit pour y participer. Même les psychothérapeutes les plus rationalistes savent que les fantômes existent au moins à l’intérieur de notre psychisme, et qu’on les nourrit à nos dépens, que l’on est saboté par les non-dits familiaux ou les injonctions (in)conscientes des parents. Le seul prérequis est de vouloir aiguiser sa sensibilité et, secondairement, d’accueillir ses vraies émotions – quelles qu’elles soient -, sans jugement.

Rééquilibrage énergétique rapide après chaque constellation

énergétique chinoise (Qi gong), respiration holotropique, sophrologie dynamique, chant harmonique, et kabbale pratique pour se rééquilibrer lors du stage (et en toute occasion). Et bien sûr : rire, chansons, percussions, danses selon l’humeur et l’atmosphère !

À qui s’adresse cette technique ?

À toute personne désirant comprendre l’influence familiale sur le comportement et les relations, voir apparaître les schémas de fonctionnement interne, les croyances, loyautés, défenses qui se sont mises en place, mais aussi et surtout à ceux qui sont en recherche de SOI

Combien de constellations familiales peut-on faire ?

Cela dépend de chacun. Il est intéressant de laisser du temps s’écouler entre deux constellations pour permettre l’intégration du travail et pour voir les changements dans la vie.
Il serait bien de faire au minimum deux constellations familiales, l’une sur la famille d’origine (les parents), l’autre sur la famille que l’on a fondée, et une troisième pour recentrer ce qui s’est désaligné intérieurement. Ceux qui sont en recherche de SOI sont dans une autre démarche, et le travail de constellation n’est qu’une facette de la recherche.

Est-ce que le travail est adapté aux enfants ou aux adolescents ?

Les enfants peuvent participer à un atelier de constellation familiale à partir de 7 ans. Ils ne participent que 3 à 4h.

Est-ce que je dois me préparer à une journée de constellation familiale ?

Avant tout, pour savoir si l’enseignement de Jacob Vladimir vous intéresse, écoutez des émissions radio, ces émissions servent à donner une première idée de la connaissance de soi que propose Jacob Vladimir. Il s’agit d’une reconnexion au SOI

Comment puis-je gérer les questions éventuelles après un stage ?

Vous pouvez nous contacter et continuer avec un cours individuel.

Est-ce que le travail est pris en charge par les mutuelles ?

Non, aucun travail de développement personnel n’est pris en charge par les mutuelles, et heureusement. Il s’agit d’une démarche personnelle, d’autonomisation, et il est antinomique de vouloir se faire prendre en charge comme un petit enfant régressif.

La dimension transpersonnelle, en option…

Le second volet de la constellation familiale est davantage psycho-spirituel. On peut, en constellation, prendre contact avec le Soi, mettre l’ego blessé et distordu au service de l’enfant intérieur. On peut se mettre à l’écoute des dimensions supérieures de notre être, sentir l’Amour inconditionnel des sphères célestes, sans passer par un coma (NDE – EMI) – expérience indicible. Et on revient toujours sur terre, les pieds bien ancrés au sol, de manière rationnelle, présente, centrée, claire.

Partciper à ces ateliers est un choix d’expérience sans aucun engagement de continuer si cela ne vous convient pas, et même si cela vous convient, vous pouvez aller ailleurs goûter à toutes sortes d’ateliers, aucune méthode n’est antinomique à une autre, ceux qui vous diront le contraire veulent capter votre attention, votre énèrgie… et votre porte-monnaie.

Bonne vie à vous,
Jacob Vladimir

 

Planning, inscription et adresse ICI.cosmopolite

Les commentaires sont fermés