d.e.Ï. avec XXX

Une femme nous a laissé un mail suite à une séance deÏ, nous l’avons trouvé intéressant et avons décidé de vous le faire partager.
La « petite fille » est la partie blessée, morcellée. Il convient de mettre en lumière et réintégrer cette partie. Le « moi » est l’adulte d’aujourd’hui.

Retranscription de la deÏ du 9 janvier

La petite fille de 7 ans :
J’ai très peur, je réalise que je risque de tomber enceinte car j’ai subi un viol il y a quelques années de cela… Étant donné que j’ai un corps d’enfant, je pense que je vais en mourir.

Moi : ceci est faux, on n’est pas enceinte des années après mais immédiatement et on ne peut etre enceinte avant d’avoir ses règles. Ces idées sont fausses et me font mal dans mon corps aujourd’hui.

Petite fille se replie et montre la barrière qu’elle a mise pour ne pas laisser passer le sexe masculin et son sperme. (gras des cuisses!)

Moi : Je te demande d’enlever cette barrière. C’est une illusion d’associer la sexualité à la mort. Les femmes enfantent et continuent de vivre.

Petite fille : je veux l’aide de ma mère.

Moi : Tu as mis cette barrière, c’est à toi de l’enlever, tu n’as besoin ni de l’aide ni de la permission de ta mère. Si elle ne t’a pas expliqué librement tout cela c’est qu’elle a ces memes injonctions et qu’elle est elle-même en souffrance. As-tu imité ta mère et ta grand-mère en mettant cette barrière ?

Petite fille : oui

Moi : C’est nous qui sommes conscientes et qui allons libérer cette lignée de femme. Je demande que nous les sortions de nous ces croyances, que nous les renvoyions dans le mental humain, nous n’y adhérons plus. Je te demande d’enlever cette barrière, c’est une mutilation de notre corps de femme. Nous entrons dans nos organes génitaux.

Petite fille enlève la barrière.
Le calme revient.

Moi : Je demande à recevoir dans mon mental l’archétype de la Force.
Petite, viens dans mon canal, reçois la polarité féminine de notre source.

Les commentaires sont fermés