Stage passeur d’âmes

Quatre ateliers en ligne par Jacob Vladimir BALGA

Le stage passeur d’âmes se déroulera chez vous, devant votre ordinateur, le mardi 13 mars et les 3 mardi suivants.

Une autre session de 4 cours sera prochainement proposée, inscrivez vous à la newsletter pour être informé.

Pour plus d’information visiter le site http://maim.fr/passage-dame

 

 

On ne peut pas faire passer les âmes si l’on n’est pas suffisamment bien ancré.

Si l’on n’est pas bien ancré, ils s’accrochent et prennent notre place dans notre canal, ou ils nous emmènent dans le bas astral avec eux. Un grand nombre d’apprentis passeurs, ou de néophytes qui s’improvisent sans formation m’appellent pour se faire nettoyer.

Les fantômes ont peur du jugement et de la punition, si bien que même lorsqu’ils voient la lumière, ils n’y vont pas et beaucoup de fantômes croient jouir du fait de vivre par procuration de la vie de leurs descendants. C’est une des pestes du fait d’appartenir à un lignage.

Et bien sûr, il y a tous les avortés, les jumeaux, les frères et sœurs de parents qui profitent de notre arrivée pour nous télescoper.

Avant de vouloir faire du passage d’âme dans les endroits où l’on passe pour aider, rendre service à des âmes perdues dans les appartements ou maisons que l’on investit, on commence d’abord par définir qui l‘on n’est pas, en renvoyant dans le ciel supérieur tous nos ascendants, collatéraux, qui parasitent notre canal . Et on remet à leurs place dans le ciel, tous les fantômes qui peuplent notre ciel personnel et l’obscurcissent. Ensuite, on peut commencer à définir qui l’on est.

Les commentaires sont fermés